Home ] Karate-do como Defensa ] Karate-do como Auto-defesa? ] Karate-do: hit and avoid being hit? ] News About my Death... ] Notícias acerca da minha morte... ] Noticias acerca de mi muerte ] Institutionalisation and Competition in Shotokai ] Institucionalização e Competição em Shotokai ] Institucionalización  y Competición  en Shotokai ] Ensino de Karate-do Shotokai a Crianças ] Enseñando karate-do shotokai a los niños ] Teaching Karate-do Shotokai to Children ] L'insegnamento del Karate-do Shotokai ai bambini ] Vitória sem Luta ] Victory Without Fighting ] Vencer Sin Enfrentamiento ] Shotokai Karate Budo's Enciclopedias Online ] Shotokai Karate Budo’s Online Enciclopedias ] Le Enciclopedie Online dello Shotokai Karate Budo ] Diversidade Técnica e Valores Comuns ] Technical diversity and common values ] Differenze tecniche e valori comuni ] A prática Shotokai é Multiforme ] [ La practique Shotokai est Multiforme ] Discurso do Presidente da ASP ] Karatecas de todo o Mundo ] SIM-Objectives,Logo and Program ] SIM - Inscr. ] SIM-Questions&Answers ] SIM-particip ] SIM-Conclus ]

Centro de Artes Orientais www.cao.pt


1st Shotokaï Meeting

Almada, Portugal - October 2003

La pratique Shotokaï est multiforme. Mais qu'est-ce qui fait la spécificité Shotokaï ? Quel est notre dénominateur commun ?

Je suppose que nous serons tous d'accord pour nous réclamer de la recherche développée par le Maître Shigeru Egami. Je suppose également que vous avez tous été interpellés par un magnifique paragraphe de son livre, « The Way of Karate, Beyond Technique », p 19, que nos amis aïkidokas ne désavoueraient pas davantage :

« Si au lieu de vous opposer au mouvement de l'attaquant, vous bougez avec lui de façon naturelle, que va-t-il se passer ?Vous allez découvrir que vous et lui ne faites plus qu'un et que quand il bouge pour attaquer, votre corps bouge naturellement pour esquiver le coup. Lorsque vous deviendrez capable de cela, vous découvrirez un monde complètement différent que vous ne soupçonniez pas. Lorsque, ainsi, vous ne faites qu'un avec votre partenaire et que vous bougez naturellement avec lui sans opposition, alors il n'y a pas de première attaque ! La signification de Karate ni sente nashi («  Il n'y a pas de première attaque en karaté ») ne peut être comprise tant que vous naurez pas atteint ce stade. »

Maître Egami n'a pas pu aller au bout de sa démarche. Il était très malade et, au Japon, il est extrêmement difficile de faire évoluer une Voie traditionnelle. De plus, il n'est malheureusement pas excessif de parler d'un véritable appauvrissement, au Japon, des valeurs du Budo.

Et nous, les dépositaires de ce message, aurons-nous le courage de poursuivre son Suvre ? Aurons-nous le courage de remettre en question nos habitudes et nos préjugés pour offrir aux générations futures une alternative valable aux sports de compétition ? Car, si l'idéal a été clairement cerné par le Maître Egami, je suis personnellement convaincu que la pédagogie, l'enseignement habituel du karaté n'est pas encore du tout adapté à cet objectif !

Pendant peut-être 25 ans, j'ai pratiqué avec appréhension : mes partenaires étaient - vous le comprendrez -  plus grands, plus forts, plus souples... plus jeunes. Bien difficile, dans ces conditions, de découvrir irimi et d'effectuer correctement gedan baraï ! Et puis j'ai repris l'Aïkido et, entre autres, une réflexion du Sensei Enzo Cellini m'a mis sur une autre voie : irimi, anticiper, concerne, bien sûr, Uké mais aussi l'attaquant ! Au lieu de chercher à déstabiliser mon partenaire, à me mettre, donc, en compétition avec lui, c'est parce que je sens que la communication est gagnée, que mon partenaire est présent et capable de m'esquiver, que je vais, vraiment, m'autoriser à frapper sans réserve.

Il nous faut, absolument, dans beaucoup de domaines, inverser notre façon de penser, et cela demande un effort considérable. Des exemples  concrets :

-        Beaucoup de budokas pensent qu'il est nécessaire de travailler avec dureté et de passer par la compétition avant d'espérer découvrir l'harmonie et un esprit d'ouverture. C'est une grave erreur pédagogique : il nous faut, d'abord, développer la décontraction et la confiance, en soi et envers ses partenaires, pour, ensuite seulement, nous rapprocher progressivement d'un assaut réaliste.

-        Nous avons appris à anticiper en entrant sur l'attaque, en esquivant du côté de l'attaque, ce qui est totalement irréaliste si le partenaire est beaucoup plus puissant que soi : imaginons un enfant effectuant gedan baraï pour contrer le mae geri  d'un adulte ! Nous devons, au contraire, anticiper toute attaque en entrant dans le dos de Tori tel qu'il se présente à l'instant où il déclenche son action offensive. Je sais qu'il s'agit d'un véritable bouleversement dans la pratique, mais, depuis des années, cette façon de faire nous a permis d'évoluer rapidement vers le ju midare, c'est-à-dire une succession d'esquives sur attaques totalement libres.

-        Nous avons appris à conserver le pied arrière bien à plat pour améliorer la stabilité. Et si nous essayions, au contraire, comme en Kendo ou pour le départ d'un sprint, de pousser sur la pointe du pied arrière, en conservant le bassin de face, pour développer dynamisme et disponibilité ?

-        Autre exemple : nous répétons inlassablement, depuis des années, des katas avec des attaquants imaginaires. Ne devrions-nous pas mettre l'accent sur des katas avec un ou plusieurs partenaires puisque l'objectif n'est pas de réaliser un ballet, mais de communiquer avec des attaquants bien réels ?

Plusieurs collègues, je le regrette, ont été heurtés par mes critiques vis-à-vis des katas traditionnels. Pourtant :

-        comment peut-on justifier des techniques aussi peu compatibles avec notre idéal que briser un membre ( début de Heian nidan) ou arracher les testicules ( fin de Heian godan ) alors que nous demandons à nos partenaires de nous communiquer un maximum d'énergie que nous apprendrons à canaliser ?

-        comment justifier des pivots, des enchaînement, des bunkaï que nous ne reproduisons jamais lors du midare ?

La principale crainte serait que notre démarche annihile la dimension martiale, la sincérité des frappes qui caractérise notre Ecole. Pardonnez-moi, mais ceux qui pensent cela ont tort. C'est exactement le contraire ! Il est impossible de frapper totalement, sans la moindre inhibition, si nous savons que notre partenaire risque de nous contrer avec un gedan baraï classique et un gyaku zuki ! Si, par contre, mon partenaire sait chuter et que ma parade vient « cueillir » son attaque pour la dévier souplement, alors nous ne ferons plus qu'un et nous découvrirons quelquefois cet univers insoupçonné évoqué par Maître Egami

Après sa rencontre avec Egami Sensei, Maître Murakami a radicalement transformé sa pratique et celle-ci n'a cessé d'évoluer. Là est la véritable maîtrise, dans cette capacité de remise en question.

Je nous souhaite, à tous, de découvrir cette formidable qualité.

Yves Thélen, Le Shudokan, 12, rue des hêtres 4870 B-Fraipont                thelen.shudo@dnbkbelgium.org

The Way of karate, beyond technique

« If instead of opposing the movements of your opponent, you moved with him in a natural way, what would happen ? You will find that you and he become as one, and that when he moves to strike, your body will move naturally to avert the blow. And when you become capable of this, you will discover a completely different world - one that you had not know existed. When you are as one with your opponent and move naturally with him without opposition, then there is no such thing as a first strike. The meaning of karate ni sente nashi (« There is no first strike in karate ») cannot be understood until you achieve this state. »

 

Up ] Karate-do como Defensa ] Karate-do como Auto-defesa? ] Karate-do: hit and avoid being hit? ] News About my Death... ] Notícias acerca da minha morte... ] Noticias acerca de mi muerte ] Institutionalisation and Competition in Shotokai ] Institucionalização e Competição em Shotokai ] Institucionalización  y Competición  en Shotokai ] Ensino de Karate-do Shotokai a Crianças ] Enseñando karate-do shotokai a los niños ] Teaching Karate-do Shotokai to Children ] L'insegnamento del Karate-do Shotokai ai bambini ] Vitória sem Luta ] Victory Without Fighting ] Vencer Sin Enfrentamiento ] Shotokai Karate Budo's Enciclopedias Online ] Shotokai Karate Budo’s Online Enciclopedias ] Le Enciclopedie Online dello Shotokai Karate Budo ] Diversidade Técnica e Valores Comuns ] Technical diversity and common values ] Differenze tecniche e valori comuni ] A prática Shotokai é Multiforme ] La practique Shotokai est Multiforme ] Discurso do Presidente da ASP ] Karatecas de todo o Mundo ] SIM-Objectives,Logo and Program ] SIM - Inscr. ] SIM-Questions&Answers ] SIM-particip ] SIM-Conclus ]


WebDesign: José Patrão (Geral); Nuno Barradas & Manuela de Castro (Mon website).  Logo: Jorge Costa. Permanent Team: Nuno Figueiras Santos, José Morgado, Raul Pereira, João Geada.

©Copyright: Centro de Artes Orientais, 1997 - 2011